« Les bombardements russes obtiennent enfin des résultats… »

Quelle est la situation, aujourd’hui, à Alep ?
Vous savez, cela fait maintenant quatre ans que nous souffrons d’une situation insupportable. Nous sommes régulièrement privés d’eau et d’électricité. Nous sommes comme coupés du monde. Sachez que les djihadistes que vous appelez “modérés”, ça n’existe pas. Ce sont ces “rebelles” qui nous privent d’eau et d’électricité. En ce moment, nous avons par exemple une heure d’électricité par jour, pas une minute de plus. Ces rebelles détruisent sans cesse les installations ; le gouvernement les répare mais cela ne dure jamais longtemps.

Pouvez-vous rejoindre d’autres parties de la Syrie ?
Pendant presque trois ans, il nous a été totalement impossible de quitter Alep. Aujourd’hui, c’est possible et certains le font, mais la route reste dangereuse, les attaques de l’État islamique ou de Jabhat al-Nosra sont très régulières. Chaque groupe est d’un côté de la route, qui est tenue par l’armée, mais reste menacée. Ceux qui partent ne reviennent pas, et c’est une immense douleur pour nous. Les chrétiens partent beaucoup. Il est temps d’agir pour que cesse cette hémorragie.

Quel est l’état d’esprit des Aleppins ?
Les habitants perdaient peu à peu espoir. Ces dernières années ont été terriblement éprouvantes. Nous recevons des obus quotidiennement, les parents s’inquiètent pour l’avenir de leurs enfants, beaucoup ont perdu leur travail… Qu’espérer ? Mais, depuis quelques jours, le sourire est revenu sur plusieurs visages : l’arrivée de l’armée russe est pour nous un véritable espoir. La Russie ne nous a jamais abandonnés dans cette guerre. Elle passe désormais à l’acte et les Aleppins sont évidemment soulagés. Ils bombardent enfin efficacement ! Je me répète : ceux que vous appelez “modérés” ne le sont pas ! Ce sont eux qui bombardent les civils Aleppins chaque jour depuis quatre ans. Peut-être que cette intervention étrangère va enfin changer notre situation, nous permettre d’espérer des jours meilleurs rapidement.

Qu’attendent ceux que vous soignez, rencontrez, ou aidez ?
Tous n’attendent que la fin de cette guerre. Et l’intervention russe pourrait aider. Nous, religieuses, prions chaque jour pour la paix, sans relâche. Nous ne sommes pas heureuses d’entendre ces raids aériens, mais beaucoup les jugent inévitables. Enfin, nous commençons à croire que la situation pourrait rapidement changer. Les Américains et leur coalition n’ont cessé de bombarder pour rien ! Les Russes, en quelques jours seulement, ont ciblé des points stratégiques. Il y a des résultats, et les Aleppins sont nécessairement reconnaissants.

Que dire aux Français ?
Priez pour nous. Merci à ceux qui le font déjà mais surtout, ne nous oubliez ni dans vos prières ni dans vos pensées. Nous avons besoin de vous.