Accusé à tort de “blasphème”, un chrétien obtient la liberté sous caution

Mukhtar Masih, 69 ans, avait été arrêté le 28 janvier dernier. Il aurait épinglé sur la porte d’une mosquée de son village un texte “blasphématoire” contre l’islam… 1. Seuls des chrétiens fous feraient une telle chose au Pakistan. 2. Tous les graphologues consultés avaient affirmé que ce n’était pas l’écriture

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour avoir accès à ce contenu.