Accusé à tort de “blasphème”, un chrétien obtient la liberté sous caution

Mukhtar Masih, 69 ans, avait été arrêté le 28 janvier dernier. Il aurait épinglé sur la porte d’une mosquée de son village un texte “blasphématoire” contre l’islam… 1. Seuls des chrétiens fous feraient une telle chose au Pakistan. 2. Tous les graphologues consultés avaient affirmé que ce n’était pas l’écriture de Mukhtar Masih. 3. Mukhtar Masih a toujours nié être l’auteur du texte. Devant de telles évidences, la police a décidé de lui accorder la liberté sous caution en attendant son procès. C’est une chose positive mais qui, une fois de plus, confirme l’usage pervers des lois contre le “blasphème” au Pakistan. C’est ce que rappelle Wilson Chowdhry, président de la British Pakistani Christian Association dans un communiqué.

« La remise en liberté sous caution de Mukhtar Masih aux premiers stades de la procédure [le 16 mai], est un signe très positif. Elle suggère que le tribunal estime qu’il y a un espoir de succès en appel.

Le fait que la police soit le principal plaignant dans cette affaire de blasphème, signifie que le gouvernement et les organes créés par la loi sont les seuls à disposer du pouvoir de faire pression sur la police pour qu’elle abandonne de fausses accusations.

Il est démoralisant de constater que le gouvernement du Pakistan n’ait pas encore demandé aux autorités policières de Cantt Gujranwala d’abandonner leur accusation initiale de blasphème. Cela témoigne d’une grande négligence à apporter de l’aide à un homme âgé et pressé du toute part parce qu’il est chrétien.

Le gouvernement a récemment amnistié une jeune fille musulmane de 20 ans accusée de terrorisme, sous la pression publique, alors qu’elle avait été arrêtée pour avoir préparé un attentat contre une église chrétienne le jour de Pâques. Il n’y a pas eu de tollé général pour libérer Mukhtar et c’est ce qui peut expliquer l’indifférence du régime actuel, et qui ne fait que nous confirmer dans le sentiment que les chrétiens sont anathèmes au Pakistan. »

British Pakistani Christian Association, 22 mai – © traduction CH.