Algérie : Slimane Bouhafs est sorti de prison

Il a été libéré le 1er avril après avoir accompli son temps d’emprisonnement.

Slimane, âgé de 51 ans et originaire de Kabylie, avait pris la décision de se convertir au christianisme en 1997. Il fut arrêté le 31 juillet 2016 pour avoir publié des textes sur Facebook que les autorités avaient estimé être injurieux pour l’islam.
Le 7 août 2016, il fut condamné à la peine maximale pour blasphème : six années de prison et une amende d’environ 850 US$.
Dans un jugement d’appel pro­noncé le 6 septembre 2016, la peine de prison fut réduite à trois ans et la peine d’amende abandonnée. Le 4 juillet 2017, une grâce présidentielle partielle réduisit sa peine de prison à 16 mois. La grâce présidentielle a fait suite à un appel de son avocat en octobre 2016, en raison de l’état de santé critique de Slimane. Pendant qu’il accomplissait sa peine dans une prison de Cons­tantine, un lieu situé à l’est de l’Al­gérie et connu pour ses valeurs islamiques rigides, il fut violemment agressé par ses codétenus alors qu’il défen­dait ses croyances chrétiennes à la suite d’un prêche incendiaire d’un imam qui avait incité à la haine contre les chrétiens.
À la suite de cette agression, et aussi en raison de son état de santé qui se détériorait, sa famille demanda à ce qu’il soit transféré dans une prison de sa terre d’origine. La demande fut d’abord rejetée mais elle eut pour conséquence de le transférer, à deux reprises, dans d’autres prisons.

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour avoir accès à ce contenu.

Middle East Concern, 3 avril – traduction CH.

Laisser un commentaire