Archevêque Warda : oui à la préférence pour les chrétiens, mais…

Archbishop Bashar Warda of Erbil, northern Iraq, addresses a press conference with Archbishop Vincent Nichols of Westminster (not pictured) in central London, on March 17, 2011, to discuss the crisis facing Christians in his country. AFP PHOTO/CARL COURT

Archevêque chaldéen d’Erbil, Mgr Bashar Warda a accompli une œuvre de charité titanesque envers les chrétiens aussi bien que pour les musulmans qui se sont réfugiés par centaines de milliers dans son diocèse. Voici un extrait d’un entretien qu’il a récemment accordé à Crux.

Mon espoir, c’est que notre communauté reste et prospère dans sa patrie, et contribue au pluralisme sur une terre où les chrétiens sont chez eux depuis près de deux mille ans. Je pense qu’une vraie présence chrétienne est cruciale ici pour tout effort en vue de la paix et de la réconciliation. Mais cela ne veut pas dire que je n’apprécie pas le geste et l’effort que le gouvernement américain est en train de faire en accordant une priorité aux gens les plus vulnérables chez nous. […] Des dizaines de milliers de chrétiens irakiens […] sont aujourd’hui piégés dans d’autres pays du Moyen-Orient et […] tentent d’en sortir pour leur sécurité qu’il ne leur est pas possible d’obtenir avec les Nations Unies, parce qu’ils ont peur d’aller dans les camps officiels pour réfugiés. […] Quant à ceux qui sont toujours ici, j’espère vraiment que la plus grande partie de notre peuple ne cherchera pas un refuge en dehors de l’Irak, mais je ne peux pas les en empêcher s’ils estiment que c’est la seule façon pour eux de continuer à vivre. […] Ces gens ont tout perdu sur cette terre à cause de leur foi en Jésus Christ. […] Ils ont gardé leur foi, mais tout le reste leur a été pris. Tout le reste.

Crux, 2 février – © CH pour la traduction.