Asia Bibi : résolution du Sénat des États-Unis en sa faveur

Alors que la session de la Cour suprême du Pakistan visant à étudier le dossier de la condamnation à mort d’Asia Bibi, avait été annoncée devoir se tenir avant la fin de mars dernier, après un premier ajournement en octobre 2016 par défection d’un des trois juges, nous voici en avril et sans information sur une éventuelle date. C’est honteux et inhumain. Saluons donc l’initiative venant à point nommé, d’un projet de résolution bipartisane du Sénat des États-Unis exigeant la libération immédiate d’Asia Bibi et la réforme de la législation sur le blasphème au Pakistan.

Aujourd’hui [4 avril] les sénateurs des États-Unis Rand Paul (Républicain, Kentucky) et Chris Coons (Démocrate, Delaware) ont présenté la résolution S. Res. 109 appelant le Pakistan à mettre un terme à l’emprisonnement injustifié de la chrétienne pakistanaise Aasiya Noreen, appelée couramment Asia Bibi, et à réformer les lois qui ont conduit à prendre pour cible les minorités religieuses.

[Asia] Bibi a été accusée de blasphème après une querelle avec des voisines, ce qui a fini par lui valoir d’être emprisonnée, inculpée et, conséquemment, d’être condamnée à mort. Suite à un tollé international, la Cour suprême du Pakistan a suspendu son exécution.

Si son exécution avait été accomplie, elle aurait été la première femme à être exécutée au Pakistan en application des lois sur le blasphème. La résolution [présentée] met en lumière son cas et ceux d’autres minorités religieuses qui ont été les victimes aveugles des lois sur le blasphème au Pakistan.

« Je suis de tout cœur avec Asia Bibi alors qu’elle continue à endurer son emprisonnement injustifié au Pakistan », a déclaré le sénateur Paul. « Il est grand temps pour le Pakistan de libérer immédiatement Asia Bibi et de mettre un terme à la persécution des chrétiens et des autres minorités religieuses ».

« Personne et en aucun endroit du monde ne devrait être une victime pour avoir librement et pacifiquement pratiqué ses croyances », a déclaré le sénateur Coons. « En tant que membre de la commission des Affaires étrangères du Sénat et co-président du groupe sénatorial pour les droits de l’homme, je suis engagé à œuvrer, sur le plan international, à la protection de la liberté religieuse et des droits de l’homme. J’exhorte le gouvernement du Pakistan à libérer Asia Bibi et à travailler à la promotion d’une société inclusive et pluraliste ce qui commence, pour lui, par la réforme de ses lois sur le blasphème ».

L’affaire [d’Asia] Bibi a déclenché un scandale international et provoqué la ferme condamnation de groupe de défense des droits de l’homme. La résolution des sénateurs Paul et Coons est soutenue par Amnesty International, Human Rights Watch et International Christian Concern.

Site du sénateur Rand Paul, 4 avril – © CH pour la traduction.