Asia Bibi : pression de l’UE sur le Pakistan

Sous le titre « L’UE se souvient d’Asia Bibi », le journaliste Kaleem Dean a publié le 31 janvier dernier, un article très intéressant dans le Daily Times, quotidien de langue anglaise publié à Lahore (Pakistan). Ce quotidien présente la particularité d’avoir été la propriété de Salman Taseer, gouverneur du Pendjab assassiné en 2011 par des islamistes pour avoir osé défendre Asia Bibi… L’article est intéressant en ce qu’il montre une appa­rente fermeté de l’Union européenne dans l’affaire Asia Bibi, appuyée sur des arguments sonnants et trébuchants… Voici la traduction de quelques passages saillants.

Jan Figel, l’envoyé spécial de l’Union européenne pour la promotion de la liberté religieuse dans le monde, a, lors de sa récente visite au Pakistan [fin décembre 2017], déclaré avec franchise au gouvernement pakistanais que le maintien du statut SPG (Système de préférence généralisée) pour ce pays, dépendra directement de l’issue positive de l’affaire du blasphème d’Asia Bibi. En 2013, l’Union européenne a accordé le statut SPG au Pakistan, ce qui lui permet d’accéder aux marchés de l’Union européenne sans droits de douane. Grâce à cet­te aide très attractive à l’exportation, le pays a vu 20 % de ses exportations sur les marchés de l’UE affectées de 0 % de droits de douane, tandis que 70 % de ses autres exportations bénéficiaient d’un taux préférentiel. Depuis l’octroi de ce statut SPG, l’UE est devenue la première zone d’exportation du Pakistan. […] La suppression de ce statut SPG porterait un coup sévère à l’économie en mauvaise santé du Pakistan qui ne serait plus en mesure de concurrencer des pays de la région, comme le Bangladesh ou le Sri Lanka.

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour avoir accès à ce contenu.

Daily Times, 31 janvier – CH pour la traduction.

Laisser un commentaire