Attentats de Bruxelles : des actes de « guerre sainte » contre les « croisés »

On aura beau le nier, le déni de réalité étant devenu comme une seconde nature chez la plupart des dirigeants occidentaux, il n’empêche que, pour l’État islamique et des millions de musulmans dans le monde, les attentats de Bruxelles ou de Paris sont des actes de « guerre sainte » que l’islam impose à ses sectateurs de mener contre les « croisés ».
Une vidéo de l’État Islamique du 24 mars vient, de nouveau, de le rappeler.

L’État islamique a diffusé jeudi [24 mars] une vidéo sur les réseaux sociaux appelant ses partisans à crier victoire et à mener le djihad après les explosions meurtrières à Bruxelles cette semaine, que ce groupe dit avoir exécutées.

Dans l’enregistrement, l’État islamique rappelle que la Belgique est membre de la coalition qui combat ses militants du Moyen-Orient. [La vidéo] montre l’entraînement de militants belges suspectés d’avoir participé aux mitraillages et aux carnages par attaques-suicides à la bombe commis par l’État islamique, qui ont causé la mort de 130 personnes à Paris.

« Les avions des croisés, y compris ceux de Belgique, continuent à bombarder les musulmans en Irak et au Levant, de jour comme de nuit », est-il dit dans la vidéo. « Tout musulman connaissant bien l’histoire de l’islam sait que la guerre sainte contre les infidèles fait partie intégrante de l’islam, et ceux qui étudient l’histoire devraient le savoir. »

Source : Reuters, 24 mars – CH pour la traduction.