Attentats de Paris : une démarche peu banale de la BPCA en Thaïlande

Plusieurs chrétiens pakistanais demandeurs d’asile ont manifesté leur sollicitude pour tous ceux qui sont frappés par le terrorisme global, ont participé à une cérémonie commémorative [le 21 novembre] à Bangkok, Thaïlande.
Une délégation de sept chrétiens pakistanais, y compris Wilson Chowdhry, président de la British Pakistani Christian Association, s’est rendue à l’ambassade du Mali et à l’ambassade de France.

Ce groupe a ainsi manifesté courageusement sa sympathie et sa solidarité aux victimes, malgré le danger potentiel d’être arrêté et incarcéré, danger qu’il court en se comportant ainsi dans une nation qui considère [ces demandeurs d’asile] comme excédant ses capacités d’accueil.

Cette triste délégation a été organisée en réaction aux terroristes qui ont attaqué un hôtel au Mali en criant Allahou Akbar et en tirant leurs rafales de balles sur les gens qui prenaient leur petit-déjeuner le 21 [novembre], tuant 19 professionnels du tourisme et des citoyens maliens.

Cette attaque s’est produite une semaine après une série d’attaques terroristes coordonnées [en France] causant la mort de 130 personnes et blessant 368 personnes […]

Cette délégation [pour des raisons de sécurité] s’est rendue de nuit à ces deux ambassades, alors qu’elles étaient fermées, de crainte que ses membres soient arrêtés. […] À l’ambassade de France […] un diplomate a accepté de prendre le bouquet de fleurs de notre délégation, et de transmettre notre message de sympathie à l’ambassadeur de France.

Le message était ainsi rédigé : « La communauté des chrétiens pakistanais demandeurs d’asile en Thaïlande et la British Pakistani Christian Association présentent leurs profondes condoléances pour les récentes pertes que vous avez subies. Une telle attaque gratuite contre des communautés innocentes ne peut que servir à galvaniser les bonnes personnes contre l’intolérance et la haine, et nous vous exprimons notre solidarité. “Yea, though I walk through the valley of the shadow of death, I will fear no evil : for thou art with me ; thy rod and thy staff they comfort me” (Ps 23, 4 selon la King James Bible : “Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi. Ta houlette et ton bâton me rassurent”). »

Communiqué du 21 novembre de la BPCA – CH pour la traduction.