Badoo : une nouvelle secte tueuse de chrétiens au Nigeria

Boko Haram et les Peuls islamistes ne suffisent donc pas… Une nouvelle secte tueuse a fait son apparition au Nigéria depuis 2016. Elle s’en prend particulièrement aux chrétiens. Le site nigérian NAIJ.com a résumé, en juillet dernier, les six caractéristiques de cette secte, développées par le Center for Investigative Reporting (ICR) d’Abuja. Le dernier meurtre de la secte s’est passé le 22 novembre dernier : une femme et ses deux enfants âgés de 4 et 10 ans ont été tués alors qu’ils dormaient dans la Celestial Church of Christ d’Irkorodu (État de Lagos).

1. Badoo :
Un criminel qualifié par les habitants de « tueur rituel en série », fut appréhendé par la police dans le quartier d’Ibeshe de la ville de Ikorodu [État de Lagos]. On lui donna le nom de Badoo.


Selon les habitants d’Ikorodu, après chaque agression, il laissait la signature « Je suis Badoo » peint sur la porte de ses victimes.
Il a poursuivi ses agressions apparemment impunément jusqu’à ce qu’il soit pris après avoir molesté et tué une femme de 27 ans et son enfant de 9 mois.

2. C’est un groupe :
À la suite de son arrestation, un groupe a pris sa relève et a continué les assassinats : on le connaît désormais sous le nom de Badoo.

3. Armes de prédilection :
Cette secte ne porte ni armes à feu ni machettes. Son arme c’est la pierre. Parfois elle utilise des massues mais de préférence des pierres à aiguiser qu’on trouve dans les cuisines, des mortiers ou des pilons.

4. Meurtres rituels :
Israel Ajao, inspecteur général de police retraité et président du Neighbourhood Corp de l’État de Lagos, a déclaré : « Après leurs actes, ils nettoient le sang avec des linges blancs et se sauvent. C’est curieux, c’est du fétichisme et un rituel ».

5. Être attentif aux mesures de sécurité :
La plupart des attaques de Badoo se sont passées dans des maisons dont les fenêtres étaient ouvertes ou entrouvertes, ou dont les portes pouvaient être ouvertes par un simple coup de pied.

6. Les églises sont des cibles faciles :
Badoo est à l’affût d’églises où des vigiles se sont déroulées et où certains fidèles y restent en attendant l’aube.
Par exemple, quand Badoo a attaqué la Cherubim and Seraphim Church [à Owode Onirin] où il a tué trois personnes […], le raid s’est passé vers 2 heures du matin, très peu de temps après la fin d’une vigile dans cette église.

NAIJ.com, juillet 2017 – CH pour la traduction.