C’est la chrétienté européenne qui menace de s’éteindre…

Le lien entre les clandestins, qui arrivent par centaines de milliers sur le territoire européen, et l’islamisme sanguinaire, qui se répand dans le monde, est évidemment complexe.

Pourtant, plus de 90 % des « migrants » sont de confession musulmane.

Les chrétiens sont parfois jetés par-dessus le bord des embarcations de fortune, comme on a pu l’apprendre en avril dernier.

Le « Croissant rouge » (sorte de « Croix rouge » islamique) accueille les clandestins à la frontière italienne, leur distribue des repas hallal, des prières et des sermons…

Selon les estimations du Sunday Express, plus de 4 000 combattants de l’État islamique se sont déjà infiltrés, de manière volontaire, dans les convois de migrants.

Malgré ces réalités, des efforts considérables sont déployés par nos gouvernants collaborateurs pour faire passer la pilule et éviter les « amalgames ».

Observez le glissement sémantique : le terme de clandestin est devenu hors-la-loi, puis immigrants, migrants, réfugiés, enfin voyageurs…

Que veut-on nous faire croire ? Que veut-on, une fois de plus, nous imposer par la force des manipulations médiatico-politiques ?

Nous savons tous que ces immenses vagues de migration, qui n’ont pas de précédent dans l’histoire de l’Europe, vont modifier profondément le terreau culturel, religieux et civilisationnel de nos pays.

Et qu’in fine, c’est l’Europe comme « bastion de la chrétienté » qui est visée par cette collaboration objective avec ce « grand remplacement ».

C’est un grand remplacement de peuple qui se profile, mais aussi un grand remplacement de culture et de religion.

Et c’est la chrétienté européenne qui menacé de s’éteindre…

Vivien Hoch
vhoch@christianophobie.fr