Charlie Hebdo honoré à New York

Lors de son gala annuel, le 5 mai dernier à New York, le PEN American Center a remis son prix “Courage et Liberté d’expression” à Gérard Biard, rédacteur en chef de Charlie Hebdo. Après avoir évoqué l’attentat de deux islamistes, le 3 mai, contre l’exposition de caricatures anti-Mahomet organisée par l’American Freedom Defence Initiative dans le Texas, Bill Donohue, président de la Catholic League, anticipant la remise de ce prix, dénonce l’hypocrisie des membres du PEN American Center.

Quelques minutes avant qu’Elton Simpson ouvre le feu, il avait twitté : « S’il n’y a pas de limite à votre liberté d’expression, alors que vos cœurs admettent la liberté de nos actions. » Il se retrouva rapidement raide mort sans avoir pu réaliser que sa position totalement irresponsable […] fut la cause prochaine de sa mort. L’absolutisme explique aussi son attirance pour l’islamisme.

Il n’y a aucune place pour l’absolutisme dans une société libre. Pourtant, il y a ceux qui, comme beaucoup de membres du PEN American Center, le font leur, au moins quand il s’agit de liberté d’expression. Ce soir, ils vont honorer Charlie Hebdo […]. Des responsables de cette publication vont recevoir un prix “Courage et Liberté d’expression”. Mais d’autres membres du PEN s’y opposent en déclarant que la liberté d’expression a des limites : en décrivant des musulmans comme des sauvages, Charlie Hebdo promeut le fanatisme.

Les membres de ces deux factions du PEN sont des charlatans. En octobre 1988, j’étais à la tête de 2 000 manifestants dans la rue devant le théâtre qui donnait Corpus Christi, une pièce qui montrait le Christ ayant des rapports sexuels avec ses apôtres. […] On nota la présence de 300 contre-manifestants : ils étaient venus contester notre droit constitutionnel à la liberté d’expression. Parmi eux, on comptait un contingent du PEN American Center.

Les autres charlatans sont ceux qui ne veulent pas qu’on honore Charlie Hebdo. Ça ne leur pose pas de problème qu’on offense les chrétiens, mais dès qu’il s’agit de dénigrer les musulmans, les voici horrifiés. C’est toute cette organisation qui est corrompue.

Voici mon avis : c’est une erreur d’honorer Charlie Hebdo et c’en est une également que de dénigrer intentionnellement des croyants.

Source : Catholic League. © CH pour la traduction.