Chine : un avocat chrétien dans une “prison noire”

Cagoulé et enlevé dans une fourgonnette sans plaque d’immatriculation, on se doutait bien que cet avocat chrétien gênant pour le pouvoir communiste avait été la victime des services secrets. On en a aujourd’hui la certitude comme l’indique un communiqué de China Aid.

chine-l-avocat-jiang-tianyongaIl a été confirmé [le 22 décembre] que le défenseur des droits de l’homme [Jiang Tianyong] enlevé est vivant après que son beau-père a été notifié qu’il était détenu dans une “prison noire”. Jiang Tianyong, dont la licence d’avocat avait été révoquée du fait de sa défense de nombreuses victimes de violation des droits de l’homme, avait été porté disparu le 22 novembre dernier, alors qu’il revenait d’une visite chez les parents d’un autre avocat détenu. Un mois plus tard, un journal gouvernemental publiait un article mensonger disant que les autorités le suspectaient de subversion et le détenaient « sous surveillance dans un lieu secret », c’est-à-dire dans un lieu de détention illégal qu’on nomme communément une « prison noire ».

Selon Bob Fu, président de China Aid, « cette procédure d’exception manifeste le caractère arbitraire de sa détention dans une prison noire, et il y sera sans guère de doute torturé pour obtenir des aveux enregistrés sur vidéo destinés à être diffusés sur la CCTV [China Central Television] de propagande du Parti communiste. Je suis sûr […] que Jiang Tianyong “confessera des activités subversives” à la télévision très bientôt… Une nouvelle comédie se prépare. »

Communiqué China Aid –  CH pour la traduction.