Chine : un pasteur détenu arbitrairement

Arrêté sur de faux motifs, détenu arbitrairement pendant près d’un an, torturé en prison, le pasteur Li Guozhi, responsable d’une importante “Église domestique” qui terrorise le régime, demeure ferme dans la foi…

Le tribunal du peuple du district de Nanshang de la ville de Guiyang [capitale de la province du Guizhou] a adressé à Chen Jiangang, avocat de la défense de Li Guozhi – connu habituellement sous son pseudonyme de Yang Hua –, la notification que son client passerait en jugement le 26 décembre à 9 h 30. Quand il fut mis en détention par la police, Yang dirigeait la plus importante Église [protestante] de Guiyang […]. Il reçut successivement deux sentences de détention administrative de cinq jours pour « crime d’obstruction à la justice » et « attroupement troublant l’ordre public ». Quand sa femme vint le chercher, le 20 décembre 2015, jour fixé pour sa libération, elle le vit la tête couverte d’une capuche noire puis jeté dans une fourgonnette sans plaque d’immatriculation. Des fonctionnaires lui ont dit qu’il était inculpé de « détention illégale de secrets d’État » […]. Le 22 janvier [2016], il fut officiellement mis en détention, mais le motif de son inculpation fut changé en « divulgation de secrets d’État ».

Source : China Aid© CH pour la traduction.