Chine : interdiction de la vente de Bibles en ligne

CP9P6T Golden cross and black leather bible

Malgré les dénégations officielles, le gouvernement communiste chinois entend toujours contrôler étroitement ses citoyens chrétiens. Un contrôle qui se renforce ces derniers temps et qui prend même des aspects inattendus comme celui qui vient de mettre un terme à la vente en ligne de Bibles sur Internet… La Chine est pourtant membre de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) depuis 2001, une OMC prompte à entendre les protestations de la Chine sur les nouveaux droits de douane des États-Unis frappant l’importation d’acier et d’aluminium de ce pays, mais sourde sur l’empêchement de vendre des Bibles en ligne…

Depuis le 30 mars dernier, plu­sieurs sites de ventes en ligne ont arrêté la commercialisation de Bibles. Cette décision a généré de nombreuses plaintes contre des distributeurs comme JD.com, Taobao, Amazon.cn et Dang Dang qui les ont supprimées de leurs catalogues.
Les autorités chinoises ont, depuis longtemps, classé la Bible comme publication réservée à la « distribution interne », c’est-à-dire ne pouvant être vendue aux catholiques et aux protestants que dans des entreprises contrôlées par le gouvernement.
Cela n’a pas empêché la Bible d’être depuis des années un best-seller, peut-être parce que beaucoup de Chinois sont en quête spirituel­le. Cela a favorisé la diffusion d’exemplaires autorisés ou non autorisés.
« Nous ne pouvons pas vendre de livres de spiritualité sans codes ISBN », nous explique un distributeur, « codes qui ne sont attribués que par l’administration générale de la presse et des publications du Conseil des affaires de l’État ».
Voici quelques jours [le 3 avril], les autorités ont diffusé un Livre blanc sur la religion qui précise que 160 millions d’exemplaires de la Bible ont été imprimés en 100 langues pour plus de 100 pays et région, dont 80 millions en chinois. […]
Les internautes tentent de comprendre le sens de ces nouvelles restrictions sur la vente de Bibles. Pour certains, c’est une démarche commerciale visant à éliminer la concurrence des sites privés et à forcer les gens à acheter des Bibles imprimées par des organismes d’État.

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour avoir accès à ce contenu.

AsiaNews, 5 avril – CH pour la traduction.

Laisser un commentaire