Chine : persécution implacable contre un pasteur de Wenzhou

Témoignage accablant de la persécution implacable du système communiste chinois contre les chrétiens. Un témoignage de plus. Et ce ne sera pas le dernier…

Alors que les autorités chinoises ont pris des mesures de répression contre la religion et la dissidence avant l’ouverture du XIXe Congrès du Parti communiste chinois, un missionnaire et pasteur a fait paraître le 13 octobre une lettre douloureuse sur le harcèlement incessant que lui-même et sa famille affrontent.
Bien que le pasteur et missionnaire Yan Xiaojie ait fait profil bas, après avoir été relâché en février 2016, il a écrit une lettre le 13 octobre, sollicitant des prières en raison de la persécution incessante que lui fait subir le gouvernement.


Il écrit dans cette lettre : « Quelle sorte de crime ai-je donc commis ? En ce moment, les autorités de Wenzhou ne cessent de me persécuter, elles me demandent d’aller pointer au commissariat de police tous les jours et elles viennent chez moi tous les jours. Tout cela trouble gravement la vie de ma famille, et tout particulièrement celle de mes [parents] âgés, ma propre vie et mon travail. »
Il écrit aussi : « Au final, je ne sais pas pourquoi [elles me harcèlent]. En 2015, on m’a arrêté sans motif et j’ai été enfermé pendant une demi-année dans une petite pièce plongée dans le noir. Je n’ai jamais cessé d’être frappé et agressé. Je n’ai pas révélé au monde leur comportement car on m’a interdit de parler de ce qui se passait dans cette prison. Je n’ai pas protesté et je ne me suis jamais plaint. Avons-nous, nous autres Chinois, de quelconques droits humains ? »
Le bureau de la sécurité de la municipalité de Wenzhou a placé Yan en rétention administrative le 26 août 2015, après qu’il se fut opposé à la campagne gouvernementale de destruction des croix qui a ravagé la province du Zhejiang […].
Lorsqu’un journaliste de ChinaAid a tenté de joindre Yan par téléphone, sa ligne avait été coupée.
Un autre pasteur de Wenzhou, dans le Zhejiang, a raconté à notre journaliste que les visites domiciliaires fréquentes de la police rendaient les parents de Yan « très nerveux ».
Selon un autre chrétien, le récent congrès du Parti communiste chinois va conduire les autorités à renforcer leur contrôle sur les chrétiens de Wenzhou.

ChinaAid, 20 octobre – CH pour la traduction.