Congrès des États-Unis : résolution qualifiant de « génocide » le sort des chrétiens au Moyen-Orient

Au premier jour de sa convention portant sur la situation des chrétiens au Moyen-Orient, l’organisation In Defense of Christians (IDC) annonçait, le 9 septembre, une ¬initiative de députés de la Chambre des représentants du Congrès des États-Unis, visant à faire passer une résolution qualifiant de « génocide » ce que subissent les chrétiens du Moyen-Orient. Ce jour-là, en effet, le député républicain du Nebraska Jeff Fortenberry et d’autres députés, déposèrent un projet bi-partisan de résolution – H. Con. Res. 75 – allant en ce sens. Cette résolution avait réuni, le 24 octobre dernier, 143 signatures de députés du 114ème Congrès.
En voici les extraits les plus significatifs :

1. Qu’il soit résolu que les atrocités commises contre les chrétiens et d’autres minorités ethniques ou religieuses, ciblés spécifiquement pour des raisons religieuses, sont et soient déclarées « crimes contre l’humanité » et « génocide ».

3. Que tout gouvernement et institution internationale qualifient les atrocités commises au nom de la religion par leurs vrais noms : « crimes contre l’humanité », « crimes de guerre », « génocide ».

4. Que les Nations Unies et le secrétariat général des Nations Unies qualifient les atrocités commises dans cette région par leurs vrais noms : « crimes contre l’humanité », « crimes de guerre », « génocide ».

7. Que ceux qui ont poussé à la migration des communautés religieuses […], y compris, spécifiquement, dans la Plaine de Ninive, cœur historique du christianisme en Irak […] ; ¬soient pourchassés, sanctionnés, arrêtés, poursuivis [devant les tribunaux] et punis conformément aux lois [locales et internationales].

Sources : IDC, 23 octobre ; Congrès des États-Unis, 9 septembre – CH pour la traduction.