Cuba : les “Dames en Blanc” interdites de messe…

Le mouvement célèbre dans le monde entier des Damas de Blanco, les Dames en Blanc, a été créé en 2003 par les mères, épouses et filles de 75 opposants au régime castriste emprisonnés à l’insu du plein gré de Ségolène Royal… À La Havane et dans d’autres villes, ces femmes manifestent pacifiquement en se rendant, chaque dimanche à la messe habillées de blanc. Leur dirigeante, Berta Soler, a été interpellée par des agents de la Sécurité d’État.

damas_de_blanco_havana_cubaSoler a été interpellée hier matin [15 décembre] alors qu’elle sortait du siège des Dames en Blanc à La Havane. L’information a été révélée par une autre opposante, Martha Beatriz Roque, sur son compte Facebook. Cependant, Soler a annoncé que onze autres Dames en Blanc furent arrêtées en même temps qu’elle à La Havane.

Dans des déclarations à ACI Prensa, vendredi 16 décembre, Soler raconte qu’au moment d’être libérées [après neuf heures de détention], les agents du gouvernement lui dirent : « Berta, nous t’informons que nous ne sommes pas disposés à autoriser ce que vous [les Dames en Blanc] voulez faire dans l’église Santa-Rita. Et vous ne pourrez plus jamais vous rendre dans aucune église » [de Cuba].

[…] L’église de Santa-Rita de La Havane est le lieu de culte où se rendent Soler et les autres membres du groupe des Damas de Blanco.

« Ils veulent empêcher qu’on aille à la Messe et interdire la liberté religieuse », dénonce Soler.
Elle affirme que « c’est sur ordre de Raúl Castro qu’on nous interdit d’aller la messe » […]

Dans l’île, dit-elle, « il n’y a pas de liberté, il n’y a pas de droit à manifester, de se déplacer, de s’associer, pas de droit d’expression » – ce qui existe c’est un État « de dictature, totalitaire et mafieux qui veut tout contrôler ».

Communiqué ACI Prensa – CH pour la traduction.