Dans les ténèbres, la petite fille Espérance…

Notre ligne éditoriale et notre mission ne sont certes pas réjouissantes : recen­ser les insultes, les profanations et les assassinats n’a rien de plaisant et nous ne le faisons que parce que la “große presse” se garde bien de dire la vérité sur les persécutions subies par les chrétiens dans le monde.

Toutefois, quand nous serions tentés par la lassitude, le Bon Dieu a la délicatesse de nous envoyer de bonnes nouvelles !

Avant notre pause estivale, je voudrais vous en livrer quelques-unes, pour que vous aussi, amis lecteurs, puissiez goûter à la joie de l’espérance.

La première bonne nouvelle nous vient de France, de Toulon plus précisément : Mgr Rey, évêque de ce diocèse, a eu l’excellente idée de faire sonner toutes les cloches de son diocèse en l’honneur des chrétiens d’Orient, lors de la fête du 15 août.

Comme vous le savez, le 15 août, les catholiques fêtent l’Assomption de la Vierge Marie ; mais c’est aussi, pour nous, Français, une fête particulière, une fête nationale, en raison du fameux vœu de Louis XIII.

Que, ce jour-là, la France se souvienne de sa mission particulière envers les chrétiens d’Orient est une magnifique nouvelle.

La deuxième bonne nouvelle nous vient de Syrie. L’Observatoire de la christianophobie vient de mettre en ligne les photos d’un mariage célébré dans les ruines de l’église Saint-Georges d’Homs. Spectacle d’une beauté poignante que cette petite communauté chrétienne célébrant ses sacrements dans son église dévastée.

Toujours en Syrie, dans la ville martyre de Maaloula, des chrétiens viennent de réinstaller une statue de la Sainte Vierge.

“Ce qui m’étonne, dit Dieu, c’est l’espérance”, écrivait Charles Péguy. Il est plus étonnant encore – mais si logique aussi ! – que nos frères persécutés nous donnent ces belles leçons d’espérance…

Guillaume de Thieulloy