Égypte : Al-Sissi présente ses excuses aux chrétiens égyptiens

Depuis son arrivée au pouvoir, le Président Al-Sissi a, à plusieurs reprises et publiquement, manifesté sa sollicitude aux chrétiens d’Égypte. C’est de la sagesse politique qui n’est sans doute pas dénuée d’un intérêt bien compris, car les chrétiens égyptiens sont aussi des électeurs et ils représentent, assurément, plus de 10 % de la population, sans compter les chrétiens de la diaspora (sans doute 2,5 millions pour les seuls pays arabes…).

Le Président Abdel Fattah Al-Sissi a présenté ses excuses aux citoyens chrétiens égyptiens pour n’avoir pas été en mesure de restaurer sans délai leurs églises et autres bâtiments qui ont été détruits en 2013. Le Président, qui est musulman, s’est engagé à les faire reconstruire au cours de cette année.

Dans cette déclaration, Al-Sissi faisait référence aux événements survenus en Égypte en 2013, après l’éviction du Président Mohammed Morsi.

Quand ce dernier a quitté ses fonctions, ses partisans, y compris les Frères Musulmans, ont ravagé le pays et abattu des églises appartenant aux chrétiens coptes. Beaucoup de personnes furent également tuées en Égypte pendant cette période.
Selon les informations disponibles, plus de 60 bâtiments chrétiens furent brûlés et détruits au cours de cette période. Outre des églises : des monastères, des écoles et des librairies.

Quand Al-Sissi est devenu Président, il a promis à la population que son gouvernement reconstruirait les bâtiments détruits. L’armée égyptienne a déjà entrepris des projets de restauration, mais le Président a déclaré que les efforts seraient intensifiés cette année […]. « Nous avons trop perdu de temps pour la réparation et à restauration [des églises] qui ont été brûlées », a-t-il déclaré. « Cette année tout sera réparé. Veuillez accepter nos excuses pour ce qui s’est produit. […] Dieu aidant, […] d’ici à la fin de cette année, il n’y aura plus aucune église ou maison qui n’aura pas été réparée. »

Source : AINA – CH pour la traduction.