Égypte : l’exode des chrétiens du Sinaï

La Wilayat Sinai, branche de l’État Islamique au Sinaï, avait annoncé l’anéantissement de tous les chrétiens (voyez Christianophobie hebdo n° 108). Il a commencé et les chrétiens n’ont d’autre choix que de fuir ou d’être tués. Le gouvernement égyptien n’est décidément pas à la hauteur.

Des centaines de chrétiens du gouvernorat du Sinaï-Nord ont fui la région vendredi [24 février] après que le groupe terroriste État Islamique eut tué sept chrétiens en seulement trois semaines.

Reuters a annoncé qu’un de ses reporters a vu à Ismaïlia [gouvernorat éponyme], sur le canal de Suez, au moins 25 familles appartenant à l’Église évangélique du Sinaï.

Les responsables de cette Église ont déclaré que 100 sur les 160 familles du Sinaï-Nord ont fui.
Plus de 200 étudiants [chrétiens], qui menaient leurs études à El-Arich, capitale du gouvernorat, ont également fui.

« Je ne vais pas attendre qu’ils me tuent », a déclaré Rami Minia, une chrétienne qui a fui. « J’ai fermé mon restaurant et je suis partie. Ces gens sont sans pitié. » […]

Un prêtre, dont le nom n’a pas été révélé et qui a aussi quitté El-Arish, a déclaré que l’exode [des chrétiens] de la région ces tout derniers jours est d’un volume sans précédent. « On a le sentiment que tout cela est destiné à nous forcer à quitter nos foyers. Nous sommes devenus comme des réfugiés. »

« Ce spectacle est vraiment douloureux », a déclaré Mina Thabet, chercheur à la Commission égyptienne pour les droits et les libertés. « C’était un test pour le gouvernement. C’est un échec pour lui et sa gestion de la crise a été catastrophique ».

The Christian Post, 25 février – © CH pour la traduction.