Égypte : « Minya est en ébullition ! »

C’est le titre de l’éditorial, du 2 septembre dernier, de Youssef Sidhom, rédacteur en chef de Watani, le seul hebdomadaire chrétien égyptien, publié au Caire. Il met en garde contre une montée de l’amertume des Coptes devant les persécutions incessantes dont ils sont les victimes dans le gouvernorat de Minya.


Dans son édition du 20 août, Watani avait mis en une « Minya : 15 églises fermées et 70 villages sans église ».
La une de la livraison de la semaine suivante, 27 août, disait : « Les Coptes d’Ezbet-al-Furn, [région d’]Abu Qirqas], prient dans la rue pour célébrer la fête de l’Assomption de Vierge Marie. »
Depuis très longtemps, les Coptes en Égypte sont privés de leur droit constitutionnel au culte et à la pratique de leurs rites religieux. Cela accumule des couches d’amertume chez les Coptes et augmente le sentiment d’être traité indignement qui devient une sorte de bombe à retardement.

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour avoir accès à ce contenu.

Watani, 2 septembre – CH pour la traduction.