Égypte : pressions sur les témoins dans l’assassinat d’un chrétien

Un article intéressant de Watani Net qui montre combien il est difficile aux chrétiens égyptiens d’obtenir justice.

Les avocats représentant la famille du Copte Magdy Makeen, 54 ans, torturé à mort dans le commissariat de police de al-Ameeriya au Caire [le 14 novembre] dernier, ont déposé une plainte auprès du procureur car les témoins de la défense ont subi des pressions pour modifier leurs témoignages.

Makeen, qui gagnait sa vie en vendant du poisson dans sa charrette, décéda des suites des tortures infligées par l’agent de police Karim Magdy qui fut arrêté ainsi que neuf autres agents de police.

[Karim] Magdy fut arrêté sur ordre du procureur après que le certificat de décès officiel et les [enregistrements] des caméras de vidéo surveillance à l’intérieur du commissariat eurent prouvé [le 7 décembre] que Makeen était mort à la suite de tortures.

Dans une déclaration transmise au procureur, les avocats de Makeen dénoncent les tentatives d’amis de l’accusé visant à faire pression sur les témoins afin qu’ils changent leurs témoignages. La déclaration précise que les témoins ont subi des intimidations et des menaces, et qu’on leur a même proposé de l’argent pour qu’ils changent leurs témoignages.

Le groupe d’avocats chargés de la défense, et qui se compose d’avocats payés par la famille de Makeen et d’avocats bénévoles, a déclaré entamer les procédures nécessaires pour faire cesser ces tentatives visant à tromper la justice. Il a félicité la compétence et le professionnalisme avec lesquels le procureur du Caire Ouest a diligenté cette affaire, et appelé le procureur à protéger les témoins. L’affaire est toujours aux mains du procureur et elle devrait être transmise rapidement à la cour d’assises.

Watani Net (Égypte), 31 décembre – © CH pour la traduction.