États-Unis : la discrimination contre les chrétiens est réelle

Les chrétiens sont-ils discriminés dans une nation qui est à plus de 70 % chrétienne ? Il semble que l’opinion le pense. Voici la question posée aux sondés : « Aujourd’hui, en Amérique, la discrimination contre les chrétiens est devenue un problème aussi important que la discrimination contre d’autres groupes. »

Dans un rapport de 49 contre 47 %, l’opinion est d’accord avec cette question. Les protestants évangéliques blancs sont les plus nombreux à partager cette opinion : 70 % estiment que la discrimination contre les chrétiens est devenue est devenue un problème aussi important que la discrimination contre d’autres. La majorité des protestants non blancs est aussi d’accord : 55 % répondent positivement à la question. Les catholiques considèrent aussi le sectarisme antichrétien comme un problème important à 50 contre 47 %. Les Blancs protestants des principales communautés chrétiennes ne sont pas convaincus à 50 contre 46 %. Les personnes non affiliées [à une congrégation chrétienne] se distinguent clairement des fidèles [appartenant à une congrégation chrétienne] : elles ne sont que 36 % à être d’accord avec la question.

Pourquoi la majorité des Américains estime-t-elle que la discrimination contre les chrétiens est un problème grave ? Indubitablement, cela a beaucoup à voir avec le sentiment que les chrétiens constituent les proies idéales d’un traitement injuste, comme on le constate dans les lois, comme celle attaquant les associations chrétiennes à but non lucratif, sous le gouvernement d’Obama. En particulier, le décret du ministère de la Santé obligeant les associations chrétiennes à but non lucratif à financer les médicaments provoquant l’avortement, la stérilisation et la contraception, a sonné l’alarme.

Punir les chrétiens qui contestent le mariage entre personnes de même sexe, est aussi vraiment préoccupant.
À la Ligue catholique, nous passons beaucoup plus de temps à lutter contre la diffamation envers l’Église catholique, qu’au combat contre la discrimination envers les catholiques. Ceci laisse penser que le problème est encore pire que ce qu’indique le sondage : les Américains sont conscients qu’alors que beaucoup de groupes démographiques sont traités avec gentillesse dans les médias, dans l’enseignement, dans l’industrie du spectacle et par la communauté artistique, les chrétiens, eux, sont les proies idéales de commentaires et de représentations obscènes.
Ce sont les élites politiques et culturelles qui mènent cette explosion du sectarisme antichrétien.

Source : Catholic League, 24 juin – © CH pour la traduction.