États-Unis : les électeurs assyriens ont-ils assuré la victoire de Trump dans le Michigan ?

Republican presidential candidate, businessman Donald Trump stands during the Fox Business Network Republican presidential debate at the North Charleston Coliseum, Thursday, Jan. 14, 2016, in North Charleston, S.C. (AP Photo/Chuck Burton)

Selon certains spécialistes en sociologie électorale, il est possible que le basculement du Michigan en faveur de Donald Trump, soit dû au vote des Chaldéens…

Les résultats finaux du dépouillement dans le Michigan […]ont donné à Donald Trump une avance de seulement 10 704 voix. Les différences principales ont été enregistrées dans les banlieues du nord-est de Détroit, et tout particulièrement du comté de Macomb […] où les élec­teurs avaient donné 8 % d’avance à Obama en 2008, […] Un renversement a donné 12 % d’avance à Trump […].

Les électeurs dans ce comté ne sont pas des cols bleus, mais des cadres. Parmi les cinq plus grands comtés du Michigan, celui de Macomb a enregistré la plus grande croissance démographique depuis 2000, et beaucoup de nouveaux citoyens sont des Chaldéens catholiques arrivés d’Irak. […] La métropole de Detroit a la plus grande population irakienne hors d’Irak […]. « Je n’ai jamais vu un pareil enthousiasme, cette année, pour aller voter », a déclaré Martin Manna, président de la Chaldean American Chamber of Commerce. […] Manna décrit la frustration des Chaldéens américains [qui estiment que] ce ne fut pas une priorité pour le gouvernement Obama de soutenir la création d’une nouvelle province pour les minorités persécutés de la plaine de Ninive […], […] alors que l’un des conseillers importants pour le Moyen-Orient du Président élu Trump, Walid Phares y est favorable.

Source : AINA – CH pour la traduction.