États-Unis : l’IDC salue le nouveau gouvernement et en attend beaucoup

L’ONG In Defense of Christians (IDC) a diffusé, le jour même de l’investiture, un communiqué de félicitations qui rappelle les promesses de la campagne présidentielle et invite le nouveau locataire de la Maison Blanche à faire de la défense des chrétiens d’Orient une priorité de sa politique étrangère.

L’IDC félicite le Président Donald Trump et le Vice-Président Mike Pence qui viennent de prêter leurs serments d’investiture, et exhorte leur gouvernement à faire de la situation désespérée des minorités religieuses du Moyen-Orient une priorité de la politique étrangère des États-Unis.

Tout au long de la campagne, le Président Trump a promis de batte l’EIIL [État Islamique en Irak et au Levant] et de défendre les chrétiens dans le monde entier et, en particulier, ceux qui sont face à un génocide au Moyen-Orient.
Trop souvent, les chrétiens et les autres minorités religieuses du Moyen-Orient n’ont pas seulement constitué une préoccupation secondaire pour la politique étrangère des États-Unis dans la région, mais ils ont souvent été totalement oubliés.

Au cours de la décennie écoulée, les communautés chrétiennes en Irak et en Syrie ont été déchirées par le génocide, la guerre et le terrorisme. Ces communautés ont souffert de pertes considérables ; elles ont été témoins de la destruction de leurs populations, de leurs propriétés et de leurs églises.

Ces communautés auront besoin d’aide pour reconstruire et restaurer leurs patries, et il est de l’intérêt des États-Unis et la communauté d’internationale d’y participer.

La crise des réfugiés de Syrie a affecté de manière disproportionnée le Liban – cette nation qui a le plus fort pourcentage de chrétiens dans sa population – qui héberge proportionnellement un plus grand nombre de réfugiés que tout autre pays dans le monde.

Après une année de plaidoyer de la part de l’IDC et d’autres organisations, le massacre des minorités par l’EIIL a été qualifié de génocide par le Président Obama : c’est la deuxième fois dans son Histoire que le gouvernement américain a utilisé ce qualificatif de génocide.

Le gouvernement de Trump dispose d’une occasion formidable d’agir sur ce qualificatif et de développer le leadership américain à ce moment crucial en garantissant la survie des antiques minorités ethniques et religieuses du Moyen-Orient.

Philippe Nassif, directeur exécutif de l’IDC a déclaré : « L’IDC exhorte de Président Trump à donner une priorité à la protection des antiques communautés minoritaires, ethniques et religieuses, du Moyen-Orient, et à la région où ces communautés pourront coexister et se développer pacifiquement dans leurs terres natales. Les valeurs chrétiennes de tolérance et de coexistence, et les innovations que ces communautés ont apportées à leurs sociétés depuis tant de siècles, sont fondamentales pour un Moyen-Orient stable et sûr, ce qui est d’intérêt national pour la sécurité des États-Unis et du monde. »

L’IDC salue par avance l’occasion qui lui sera donnée de continuer à travailler avec le gouvernement Trump pour faire progresser le maintien et la protection des chrétiens au Moyen-Orient.

IDC, 20 janvier – © CH pour la traduction.