États-Unis : nouvel épisode de la « Guerre à Noël »

En France, le jour de Noël est férié et c’est une fête officielle sur le calendrier de la République. Ceux qui s’opposent à la présence de crèches dans les mairies feraient bien de s’en aviser. Aux États-Unis, c’est pareil. D’où la réaction subtile de Bill Donohue, président de la Catholic League, dans un communiqué dont voici la traduction.

L’inspecteur de l’enseignement de Marlborough (New Hampshire), Robert Malay, a interdit l’usage du mot “Noël” pour tous les événements liés à Noël, y compris pour les célébrations de la section locale de l’American Legion. Il déclare qu’il est constitutionnellement tenu de censurer ce mot de Noël. C’est, bien sûr, un mensonge. Plutôt que de supplier Malay de reconsidérer sa décision, je l’ai contacté hier [2 décembre] en lui conseillant d’aller jusqu’au bout de ses convictions. Je lui ai suggéré de contacter le Congrès des États-Unis et d’exiger de lui qu’il abolisse le jour de Noël comme fête nationale. Je ne suis pas surpris de n’avoir eu aucun retour de lui.

Source : Catholic League, 3 décembre – CH pour la traduction