États-Unis : les Arméniens mécontents du Président Trump

US President Donald J. Trump delivers his first address to a joint session of Congress from the floor of the House of Representatives in Washington, DC, USA, 28 February 2017. / AFP PHOTO / POOL / JIM LO SCALZO

Le 24 avril de chaque année est le jour où l’on commémore le génocide des Arméniens. Les États-Unis ont reconnu en 1951 l’existence de ce génocide. Dans sa déclaration du 24 avril de cette année, pour le jour du souvenir arménien, le Président Trump, tout en reconnaissant la réalité des massacres de masse commis par les Turcs, omet d’utiliser le mot “génocide”. On peut comprendre la réaction vive et indignée des Arméniens des États-Unis…

Aram Hamparian, directeur exécutif de l’Armenian National Committee of America (ANCA), a publié une réponse au Président Donald Trump en raison de l’absence d’une réaffirmation du génocide arménien, dans sa déclaration commémorative publiée plus tôt dans la journée [du 24 avril].

« Le Président Trump a choisi d’appliquer la règle du bâillon d’Ankara contre la condamnation et la commémoration américaines du génocide arménien. En refusant de marquer correctement la date du 24 avril, le Président Trump externalise de fait la politique d’interdiction de parler de génocide de Recep Erdogan ce dictateur arrogant et autoritaire qui apprécie de toute évidence le spectacle public de présidents américains contraints au silence sur le massacre de masse commis par la Turquie contre des millions d’Arméniens, de Grecs, d’Assyriens et d’autres chrétiens ».

ANCA, 24 avril – © traduction CH.