États-Unis : une nouvelle loi pour les chrétiens d’Orient

En matière d’aide d’urgence et ciblée pour les chrétiens d’Orient, la nouvelle loi qui vient d’être approuvée par la Sénat après l’avoir été par la Chambre des représentants, arrive à un moment vraiment crucial pour l’existence même des minorités persécutées. Espérons qu’il ne soit pas trop tard…

La commission des Affaires étrangères du Sénat des États-Unis a voté jeudi [21 septembre] une loi déjà adoptée par la Chambre des Représentants en juin dernier, dont l’objectif est de garantir que l’aide humanitaire sera distribuée aux minorités, parmi lesquelles la minorité chrétienne, qui ont été les plus touchées par le génocide perpétré par l’EIIL [État islamique en Irak et au Levant].

La loi précise que la politique des États-Unis est de « s’assurer que l’humanitaire, la stabilisation et l’aide de secours pour les nationaux et les résidents en Irak et en Syrie est bien destinée aux minorités ethniques, aux particuliers et aux communautés se trouvant dans le plus grand besoin, y compris les particuliers et les communautés qui risquent de subir la persécution ou des crimes de guerre ».

Elle demande au département d’État d’identifier « les menaces de persécution, de génocide, de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre contre les membres de groupes ethniques et religieux irakiens ou syriens constituant des minorités en Irak et en Syrie ».

Il est aussi demandé au département d’État d’identifier les besoins humanitaires, de stabilisation et de rétablissement » que des minorités persécutées « et autres entités, y compris les entités religieuses, sont bien destinataires de cette assistance. […]

« Le vote de ce matin est un pas en avant important en vue de l’attribution de l’aide aux victimes du génocide commis par l’EIIL », a déclaré le député Républicain du New Jersey Chris Smith [photo] qui avait présenté la loi à la Chambre.

« La plus grande crise humanitaire depuis la Seconde Guerre mondiale est en train de se dérouler au Moyen-Orient. […] Beaucoup de communautés autochtones de la région sont en voie d’extinction. Mais ce sort n’est pas inévitable. Les États-Unis peuvent empêcher que cette tragédie se déroule », avait déclaré Smith à la sous-commission de la Chambre lors de la discussion de la loi.

Cette nouvelle loi contribuera à ce que le financement par le gouvernement soit fourni aux organisations religieuses afin qu’il puisse aider directement les minorités en Irak et en Syrie.

« Il est essentiel de travailler avec ceux qui sont sur le terrain et qui savent exactement où chaque dollar devra aller », avait déclaré en juin Anna Eshoo [d’origine assyrienne], députée Démocrate de Californie.

Town Hall, 21 septembre – © CH pour la traduction.