Fillon veut créer une fondation pour les chrétiens d’Orient

On juge l’arbre à ses fruits. Nous jugerons des nouveaux engagements de François Fillon, qui a annoncé quitter la vie politique, sur ses actes concrets envers les chrétiens d’Orient…

« “Je reconstruis ma vie autrement, mais je reste en alerte devant les grands défis du monde”, assure-t-il, annonçant son intention de créer une fondation “pour la coexistence des minorités, dont les chrétiens d’Orient. […] Entre l’Occident et l’Orient, il faut plus que jamais nouer un dialogue entre les civilisations”, estime-t-il. […] À la suite des attentats perpétrés en Égypte contre [la communauté copte], il lui avait réexprimé son soutien. “Il y a nécessité pour la France de les défendre, pas seulement parce qu’ils sont des chrétiens mais parce qu’ils représentent au Proche-Orient la diversité; le jour où il n’y aura plus de diversité au Proche-Orient, c’est la paix qui sera plus fragile et encore plus menacée”, avait-il alors déclaré. »

La Croix, 19 novembre 2017