Génocide arménien : Angela Merkel réprimande la Turquie

Dans une précédente livraison (n° 75 daté du 13 juin), nous avons publié un communiqué sur le vote par la chambre des députés allemands d’une résolution sur le génocide des Arméniens par les Turcs. Comme il fallait s’y attendre, le gouvernement islamiste d’Ankara a vivement réagi et même surréagi au vote allemand, si l’on considère la réaction odieuse, voire teintée de racisme, du président Erdogan (allant même jusqu’à parler du “sang impur” des députés allemands d’origine turque)…

Le 7 juin, Angela Merkel, chancelier fédéral, a réprimandé les diri¬geants turcs pour avoir attaqué les législateurs allemands qui ont voté une résolution reconnaissant comme génocide le massacre, en 1915, des Arméniens par les forces armées ottomanes.

L’Allemagne a également convoqué le chargé d’affaires turc au ministère des Affaires étrangères pour discuter de cette affaire.

Le vote de la semaine dernière de la chambre des députés du Bundestag, a mis en rage la Turquie qui nie que le meurtre d’au moins un million de chrétiens arméniens lors de la Première Guerre mondiale, ait été un génocide.

Le président turc Tayyip Erdogan a accusé les Allemands d’hypocrisie, en raison de ce qui s’est passé chez eux au XXe siècle, et il a déclaré que le sang des députés allemands d’origine turque qui ont voté cette résolution devrait être soumis à des analyses pour déterminer « quel type de Turcs ils sont ».

Merkel a déclaré : « Les législateurs de la chambre des députés du parlement allemand sont librement élus et sans exception. Les accusations et les déclarations qui ont été faires par la partie turque sont incompréhensibles. »

« Il est clair que le vote de cette résolution montre qu’il y a une divergence de vue entre la majorité du Bundestag et la Turquie » a déclaré Merkel, ajoutant qu’elle ferait pression pour que des discussions entre la Turquie et l’Arménie s’établissent.

Source : AINA – CH pour la traduction.