Génocide assyrien : le gouvernement suédois renie sa promesse

Après le refus du gouvernement suédois de reconnaître officiellement le génocide des Arméniens, malgré sa promesse (cf. Christia­no­­phobie hebdo, n° 168, 21 mai), voici un second reniement de la promesse de reconnaître le génocide des Assyriens. Non seulement c’est malhonnête d’un point de vue moral, mais ce pourrait être aussi

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour avoir accès à ce contenu.

Laisser un commentaire