Inde : agression contre des catholiques

À la suite du décès d’un enfant atteint du Sida dans le centre médical Assisi Snehalaya, dirigé par des franciscains, un prêtre et deux laïcs ont été arrêtés par la police dans l’État du Tamil Nadu (Inde). Un autre prêtre et trois autres laïcs ont été agressés après avoir demandé des explications.

Un prêtre et trois membres responsables d’une église [catholique] ont été hospitalisés après avoir été attaqués, frappés et traînés par une foule de 35 hindous […], dans le village d’Ettimadai (État du Tamil Nadu, Inde), le 29 janvier dernier. Ces chrétiens ont été attaqués alors qu’ils attendaient dans leur voiture garée devant un commissariat de police, de pouvoir aborder avec les autorités a question de l’arrestation d’un prêtre et de deux autres personnes travaillant dans un centre diocésain d’aide aux personnes atteintes du SIDA/VIH. […] Ces chrétiens ont tenté d’échapper à leurs agresseurs, mais ont été poursuivis par la foule […]. Malgré leurs appels à l’aide, la police n’est pas venue à leur secours. […] C’est le dernier cas enregistré de persécution violente contre les minorités religieuses en Inde. […] Le gouvernement indien […] ne manifeste aucun désir de faire appliquer sa propre Constitution qui garantit la liberté de culte.[…]

William Stark, directeur régional pour l’Asie du Sud [de ICC] a déclaré : « […] La communauté chrétienne en Inde a été victime de 365 attaques en 2015, en augmentation de 20 % par rapport aux chiffres de 2014. Ceux qui commettent de telles violences demeurent, la plupart du temps, impunis […] Je crains que le nombre annuel d’agressions contre les chrétiens continue à augmenter ».

Source : ICC – CH pour la traduction.