Inde : persécution antichrétienne en hausse

Assassinats, viols, incendies d’églises se multiplient en Inde, malgré le fait que les chrétiens ne représentent qu’une petite minorité religieuse (environ 2,3 % ). Un article de l’Hindustan Times a récemment évoqué ce problème.

Les cinq États où vont se dérouler des élections, en février et mars, ont enregistré un regain d’attaques contre les chrétiens l’année dernière, déclare une organisation non gouvernementale dans un rapport qui risque de raviver le débat sur l’augmentation présumée de la persécution des minorités.

Le Catholic Secular Forum [CSF] de Mumbai [Bombay], dans son rapport intitulé « La persécution du chrétien indien », précise qu’en Uttar Pradesh, on a enregistré [en 2016] trois fois plus d’actes de violence contre des membres de minorités religieuses. […]

Dans le Pendjab, un autre État qui élira, le 4 février, son gouvernement, les cas de violences contre les chrétiens sont passés de 1 en 2014 à 11 en 2016.

Le rapport précise que des cas semblables d’augmentation [de ces cas] ont pu être constatés en Uttarakhand, dans le Manipur et à Goa, l’ancienne colonie portugaise qui compte un nombre significatif de chrétiens.

M. F. Saldanha, président [de CSF] et qui fut juge aux cours suprêmes du Karnataka et de Bombay, accuse le gouvernement de l’Alliance démocratique nationale (NDA) d’être responsable de cette montée des attaques contre les chrétiens.

Hindustan Times, 22 janvier – © CH pour la traduction.