Inde : un cas de christianophobie ordinaire en Uttar Pradesh

C’est une petite information sur un petit événement dans un petit village d’Uttar Pradesh. Mais il est grandement révélateur du harcèlement dont les chrétiens sont les victimes en Inde. Saviez-vous qu’on compte plus de 650 attaques antichrétiennes dans ce pays depuis le début de l’année?

e pasteur Pramod Maurya du village de Palia Bujurg […] en Uttar Pradesh, accomplit son ministère depuis 8 ans dans son église domestique. Plus de 300 fidèles s’y réunissent tous les dimanches pour le culte. Plusieurs familles appartenant à la tribu Yadav ont offert leurs vies à Jésus-Christ.

Parmi elles, il y avait un sinistre criminel ré­pondant au nom de Frère Raj Bahadur Yadav. Il a offert sa vie au Christ voici environ trois ans, en abandonnant tous ses mauvais penchants et en menant une vie respectable dans la crainte de Dieu parmi son voisinage.

Plein de zèle et de passion pour le Seigneur, il a senti que le Seigneur lui demandait de lui construire une église sur le terrain dont il est le propriétaire.

Ce terrain est adjacent à sa maison. Alors que les travaux de construction étaient en cours, une foule d’extrémistes religieux, membres du Ram Dal, et accompagnée de policiers, a fait intrusion sur sa propriété.

Ils ont exigé que les travaux de construction cessent en prétendant faussement que le Frère Raj Bahadur Yadav recevait des fonds de l’étranger et les utilisait pour construire l’église et convertir des gens.

Sur la base de ces fausses accusations le Frère Raj Bahadur Yadav, son frère aîné, Jang Bahadur Yadav, et Santosh Mourya ont été arrêtés le 14 décembre selon l’article 151 du Code pénal puis relâchés le lendemain après avoir payé une caution.

Le culte du dimanche 17 décembre n’a pu se tenir du fait que l’endroit était encerclé par une foule de fondamentalistes et du fait du harcèlement des autorités.

Dans toute l’Inde, de nombreuses églises domestiques sont fermées ce qui cause une grande préoccupation. Les assemblées de fidèles sont sous surveillance constante et elles sont contraintes de fermer leurs églises.

Persecution Relief, 18 décembre – CH pour la traduction.