Irak : la spoliation des Assyriens par les Kurdes se poursuit

Infortunés chrétiens d’Irak chassés de chez eux tantôt par l’État islamique, tantôt par les Kurdes… Les provocations et les spoliations, dont ils sont les victimes de la part des Kurdes, ont déjà une longue histoire, une histoire qui se poursuit encore et toujours, comme le montre cette information d’Assyrian International News Agency (AINA).

Un tribunal kurde du nord de l’Irak a rendu [le 6 octobre] un jugement favorable à un Kurde qui occupait illégalement des terrains appartenant à un Assyrien dans la région de Nahla. L’Assyrien dispose de dix jours pour faire appel.

Un Kurde, du nom de Ibrahim Hajji Yasin, est venu s’installer dans la région de Nahla au début de 2016. Il s’est approprié des terrains dans le village de Zoly, et y a installé [200 têtes] de bétail.

Il y a aussi entrepris la construction de trois maisons. Selon des sources assyriennes, M. Yassin est un employé de Retha Zebari, proche parent de Massoud Barzani, président du gouvernement régional du Kurdistan.
Nahla compte huit villages assyriens : Haut Hezani, Bas Hezani, Belmand, Khalilane, Zoly, Kashkawa, Meroke et Rabatke.

Sur ce territoire de Nahla, les parcelles cadastrées 89 et 90 recouvrent les villages de Haut Hezani, Bas Hezani, Zoly et Khalilane. Tous les actes de propriété de ces villages sont détenus par 117 Assyriens regroupés en coopérative. Ces actes de propriété, dont la plupart ont été accordés avant 1970, sont reconnus par le ministère de l’Agriculture irakien et par les tribunaux.

Le 25 juillet dernier, le gouvernement régional kurde a ordonné que les maisons qu’avait construites M. Yassin soient démolies et qu’il libère les terrains occupés. Il a fait appel de cette décision et a donc gagné le 6 octobre.

Source : AINA – CH pour la traduction.