Irak : la tragédie des chrétiens déplacés internes

A man sleeps inside a room at Mar Tshmony church. 500 Christian families have taken shelter at Mar Tshmony church. Ankawa, district of Erbil, Iraq, 12/08/2014. Over the past week and following an unprecedented ISIS advance into Kurdish controlled territory, Christian population, mainly from Qaraqosh and its surrounding were forced to exile and stripped of all their possession. Some of them had previously fled Mosul for Qaraqosh and are being displaced for a second time. The majority of those Christians set out for Ankawa, the Christian district of Erbil, the Kurdistan territory capital. A rough estimate of about 13 000 people have taken shelter in 13 different emergency refugee centers, most of them churches. As situation has gotten even dire, families have now started to gather in a Shopping Mall. These people are part of one of the most ancient Christian sect, the Assyrian and have lost any hope to ever find safe haven in Iraq. They all stated they didn't want any food nor shelter but just passports to get out of Iraq. They are calling Western governments to offer them asylum as their culture faces the danger of extinction. Ankawa district, Erbil, IRAK -12/08/2014./LECAER_1208.001/Credit:Vianney LE CAER/SIPA/1408132006

Selon le Haut-commissatiat pour les réfugiés des Nations Unies, les civils irakiens sont les plus affectés par les nouveaux déplacements internes, avec au moins 2,2 millions de personnes déplacées dans leur propre pays en 2014. Parmi ces déplacés internes, de nombreux chrétiens autochtones.
Quelle est leur situation et que faudrait-il faire pour que les chrétiens puissent demeurer dans leur pays? Ce sont les questions de l’ONG In Défense of Christians, auxquelles a répondu Loay Mickhael, directeur de la commission des affaires étrangères du Syriac Assyrian Popular Council.
Voici de larges extraits de ses réponses.

Quelle est la situation actuelle des familles de chrétiens de déplacés internes ?

La situation actuelle des personnes déplacées internes est, d’une manière générale, épouvan¬table. […] Il n’y a pas d’emplois et beaucoup souffrent de pro¬blèmes fi¬nan¬ciers. Beaucoup pensent qu’en restant en Irak, leurs enfants n’auront aucun avenir. […] Si une famille a un fils combattant dans les forces chrétiennes, ce dernier reçoit un salaire de 400 US$ par mois. […] Des familles ont des fils ou des filles qui travaillent dans des hôtels, des restaurants ou dans le bâtiment. […] C’est pourquoi il est d’une grande nécessité que quelque chose soit fait pour libérer la plaine de Ninive en la reprenant à l’État Islamique en Irak et au Levant sinon dans peu de temps les chrétiens auront disparu en Irak. […]

Qui les aide ?

L’essentiel de l’aide aux déplacés internes est fourni par les Nations Unies, les Églises et des ONG. […] Chaque personne déplacée interne reçoit aussi, une seule fois, une aide financière du gouvernement central d’un million de dinars irakiens (environ 850 US$). Quelques étudiants réfugiés internes sont acceptés dans les universités de la région du Kurdistan. […]

De quelle aide a-t-on actuellement besoin ?

On a besoin d’aide de base. Plus d’aide humanitaire (nourriture, médicaments, vêtements). Des usines et des ateliers pour créer des emplois. Des écoles, des universités, des hôpitaux et d’autres services dans les zones où la majorité des chrétiens vit désormais.

Que pourrait-on faire pour que les chrétiens d’Irak restent dans leur patrie ?

Pour que les chrétiens puissent rester et survivre en Irak, il leur faudrait un refuge sûr ou une autonomie spéciale. Si cela se produit et quand cela se produira, les peuples chrétiens, chaldéen, syriaque et assyrien devront profiter des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire. Ils devraient aussi avoir leur propre constitution réglant les relations de ce refuge sûr avec la province ou l’État fédéral auxquels il sera lié.[…] Le plus important, toutefois, c’est que le peuple chaldéen, syriaque et assyrien gère ses propres affaires internes pour la première fois depuis des milliers d’années, dans les frontières géographiques de la terre sur laquelle s’exercera leur autorité.

Source : In Defense of Christians – © CH pour la traduction.