Irak : le Parlement vote une loi obligeant des enfants chrétiens à se convertir à l’islam

L’affaire fait grand bruit chez les non musulmans en Irak. Une loi vient d’être votée obligeant les enfants chrétiens à se convertir si leur père ou beau-père se convertit à l’islam.
Cette loi est inconstitutionnelle (ce que reconnaît même le président irakien), attentatoire à la liberté religieuse et absurde en ce qu’elle attise des tensions interreligieuses, alors même que tous les Irakiens devraient être unis pour combattre l’ennemi commun : l’État Islamique !

Le Parlement irakien a voté le 27 octobre une loi qui obligera les enfants chrétiens à devenir musulmans si le parent masculin se convertit à l’islam ou si la mère chrétienne épouse un musulman.

Les beaux-enfants chrétiens d’un père musulman seront obligés de devenir musulmans. La loi dit explicitement en son article 26 § 2 : « Les enfants suivront la religion du parent converti à l’islam. »

Les dirigeants Assyriens, Yazidis, Mandéens, Kakais et Bahais ont vigoureusement combattu cette loi et leurs élus ont quitté la session du Parlement, au cours de laquelle elle a été votée.

Ils avaient demandé à ce qu’on amende le § 2 avec la phrase suivante : « Les mineurs conserveront leur religion actuelle jusqu’à ce qu’ils atteignent l’âge de 18 ans où ils auront, alors, le droit de choisir leur religion… »
Cet amendement fut repoussé.

Cette nouvelle loi, qui fait partie de la Loi sur la Carte nationale [d’identité], est la copie conforme de l’article 21 § 65 de la Constitution de l’Irak de 1972. Elle contredit plusieurs articles de la Constitution en vigueur, notamment ses articles 2, 14, 37 et 42.

Le Patriarche chaldéen [Louis] Sako a rencontré hier [6 novembre] le Président irakien Fouad Masoum pour discuter de cette affaire.

Le Président a reconnu qu’il y avait plusieurs violations de la Constitution dans cette loi sur la Carte nationale et a redit qu’il ferait tout son possible pour trouver une solution réaliste à ce problème.

Source : Assyrian International News Agency, 7 novembre – CH pour la traduction.