Irak : Washington doit soutenir militairement les NPU

Les Unités de protection de la plaine de Ninive, composées de chrétiens assyriens, constituent une force de protection régulière placée sous l’autorité du Premier ministre irakien, mais, contrairement à d’autres formations de protection, elles ne bénéficient pas encore du dispositif officiel d’aide et de soutien des États-Unis. La Restore Nineveh Now Foundation (Santa Clarita, Californie) souligne cette anomalie et demande qu’elle soit réparée.

A la mi-mars, à Bagdad, la Restore Nineveh Now Foundation (RNNF) a rencontré de hauts conseillers du Premier ministre Haidar al-Abadi pour discuter de l’inclusion des Nineveh Plain Protection Units (NPU [unités de protection de la plaine de Ninive]) dans le programme d’aide à l’Irak du gouvernement des États-Unis.

Au vu de la déclaration du département d’État des États-Unis stipulant que l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL) perpétrait un génocide contre les minorités religieuses d’Irak, la RNNF appelle le gouvernement des États-Unis à œuvrer avec le Premier ministre al-Abadi, afin d’inclure les NPU dans son Iraq Train & Equip Fund (ITEF [fond d’entraînement et d’équipement pour l’Irak]).

L’objectif de l’ITEF est d’entraîner, de conseiller, et d’assister l’armée irakienne en initiant et soutenant les opérations de combat contre l’EIIL. Selon la National Defense Authorization Act [NDAA, loi d’autorisation (budgétaire) de la défense nationale] pour l’année fiscale 2016, les équipements, services et formations afférentes [du ministère américain de la Défense] doivent être aussi fournis aux « forces kurdes et tribales et aux autres forces de sécurité locales ». L’exposé commun des motifs de la NDAA, sous-titre C/Affaires relatives à la Syrie et à l’Irak, définit les forces de sécurité locales comme étant celles « qui sont engagées à protéger les communautés minoritaires ethniques et religieuses hautement vulnérables, tels les Yézidis, chrétiens, Assyriens et Turkmènes. »

Les NPU ont été constituées en 2014 pour protéger les Assyriens chrétiens d’Irak contre les attaques génocidaires de l’EIIL. En tant que force de sécurité locale déclarée et placée sous l’autorité du Premier ministre irakien al-Abadi, les NPU ont leur quartier général à 48 km de Mossoul et occupent une position stratégique dans la future campagne militaire destinée à expulser l’EIIL d’Irak. À ce jour, le gouvernement irakien n’a pu fournir qu’un soutien limité aux 2 500 membres des NPU, et ils ont urgemment besoin de l’aide militaire des États-Unis pour participer pleinement à la campagne anti EIIL.

Les forces de sécurité kurdes et tribales sunnites ont toutes deux été entraînées et équipées par les États-Unis, mais le programme doit encore inclure d’autres minorités comme les NPU assyriennes. En outre, le fait de remplir le mandat du Congrès visant à contribuer aux capacités militaires de l’Irak, en incluant les NPU dans le dispositif de l’ITEF, aura aussi pour effet de modérer le conflit sur les prétentions territoriales sectaires concernant la plaine de Ninive et de promouvoir l’unité nationale par l’intégration des minorités irakiennes dans le cadre des institutions nationale de sécurité du pays.

Nous en appelons au Président Obama pour qu’il exécute le mandat de la NDAA et qu’il intègre immédiatement les NPU dans le dispositif de l’ITEF. Un tel acte est vital pour défaire l’EIIL et arrêter sa campagne génocidaire, crucial pour réduire les tensions dans la plaine de Ninive et constitue un pas en avant concret et bénéfique vers un Irak inclusif et uni.

Source : RNNF – CH pour la traduction.