Iran : trois convertis condamnés à la peine du fouet

Le régime iranien tolère que les chrétiens de souche consomment de l’alcool, notamment lors de leurs liturgies. Mais les convertis de l’islam ne le peuvent pas, puisque quitter l’islam est interdit en Iran. Ceux qui s’y risquent sont toujours considérés comme musulmans et puisqu’ils le sont et que la consommation d’alcool est interdite aux musulmans, on doit leur appliquer la peine prévue : 80 coups de fouet… Diaboliquement pervers.

Trois Iraniens convertis au christianisme font appel d’une condamnation à 80 coups de fouet chacun, pour avoir bu de l’alcool lors d’une Sainte-Cène. Les non musulmans ont l’autorisation de boire de l’alcool en Iran, mais quitter l’islam est interdit et les conversions ne sont pas reconnues.

Yasser Mossayebzadeh, Saheb Fadaie et Mohammad Reza Omidi, tous trois d’origine musulmane, ont aussi été accusés « d’agissements contre la sécurité nationale ». […] Ils devraient être déférés de nouveau devant un tribunal de la ville de Rasht, au nord de l’Iran, le 15 octobre. La peine maximale pour ce type d’accusation est de six années de prison.

C’est la deuxième fois que Mohammad Reza Omidi est accusé de consommation d’alcool. Une troisième accusation pourrait lui valoir d’être exécuté. […]

Plus de 200 chrétiens ont été placés en détention par les autorités iraniennes depuis 2015. Beaucoup sont toujours en prison tandis que d’autres sont en liberté conditionnelle dans l’attente de leur jugement ou parce qu’ils ont fait appel.
Rob Duncan de Middle East Concern a déclaré qu’au moins 45 chrétiens avaient été arrêtés pour le seul mois d’août dernier. « Le régime iranien mène actuellement une campagne très active contre les églises domestiques et les responsables de ces églises sont harcelés et soumis à la pression » a-t-il déclaré.

Source : World Watch Monitor – CH pour la traduction.