Iran : encore des chrétiens lourdement condamnés

Le pasteur Victor Bet Tamraz, son épouse Shamiram Isavi Khabizeh, Amin Afshar Naderi et Hadi Hasgari viennent d’être lourdement condamnés par la “justice” des mollahs. Ils vont faire appel de ces jugements.

Le 6 janvier, Shamiram a été condamnée à cinq années de prison par le juge Ahmadzada du tribunal révolutionnaire de Téhéran pour agissements contre la sécurité nationale et contre le régime en ayant organisé des petits groupes, en ayant assisté à un séminaire à l’étranger et en ayant formé des responsables d’églises et des pasteurs à se comporter en espions. Shamiram va faire appel de ce jugement.

L’époux de Shamiram, le pasteur Victor, va aussi faire appel du jugement qui l’a condamné à dix ans de prison pour agissements contre la sécurité nationale. Le jugement a été rendu le 4 juillet 2017.

Amin Afshar Naderi avait été condamné à quinze années de prison et Hadi Asgari à dix pour agissements contre la sécurité nationale. Amin avait été relâché sous caution le 25 juillet 2017, mais Hadi s’est vu refuser sa remise en liberté sous caution par la cour d’appel et demeure détenu dans la prison d’Evin à Téhéran. Ils ont, tous les deux, été soumis à une intense pression pour qu’ils reviennent à l’islam, mais ils sont demeurés fermes dans leur foi. Un appel prévu pour le mois de décembre 2017, a été repoussé. On espère que l’audience sera prochainement fixée.

Middle East Concern, 11 janvier – traduction CH.