Iran : quatre chrétiens convertis dans l’attente de leur jugement en appel

Nous suivons l’affaire de ces quatre anciens musulmans convertis au christianisme depuis longtemps (voir notamment nos livraisons 74 et 129). La cour d’appel n’a pas encore rendu son verdict mais, dans le contexte actuel de renforcement de la répression antichrétienne en Iran, il ne faut guère s’attendre à la clémence du tribunal…

Les chrétiens d’Iran demandent des prières pour quatre chrétiens convertis qui, à la suite d’une audience d’appel qui s’est tenue mercredi 13 décembre 2017, attendent le prononcé du jugement du tribunal.

Le pasteur Yousef Nadarkhani, Mohammadreza Omidi, Yasser Mossayebzadeh, et Saheb Fadaie ont fait appel d’un jugement du 6 juillet 2017 les condamnant à dix ans de prison pour propagation d’églises domestiques et promotion d’un « christianisme sioniste ».

Yousef et Mohammadreza avaient aussi été condamnés à deux années de résidence forcée : Yousef à Nik Shar et Mohammadreza à Borazjan. Ces deux endroits sont situés dans le sud du pays, très loin de leurs familles qui résident à Rasht.

Les quatre accusés ont assisté à l’audience d’appel devant le tribunal révolutionnaire de Téhéran présidé par les juges Babaei et Zargar. Au cours de l’audience, leurs avocats ont présenté leur défense par un texte écrit et une courte plaidoirie. Le tribunal a demandé qu’un mémoire complémentaire en défense des accusés lui soit présenté. Lorsque ce document sera reçu, le tribunal prononcera son jugement définitif confirmant ou infirmant le jugement de première instance.

Pour avoir reçu la communion le 13 mai 2016, jour de leur arrestation, Yasser, Saheb et Mohammadreza doivent répondre du chef d’inculpation supplémentaire de consommation d’alcool. Le 10 septembre 2016, ils avaient été condamnés à 80 coups de fouet chacun. Leur appel contre cette sentence n’a pas encore été jugé.

Middle East Concern, 18 décembre – CH pour la traduction.