Irlande : l’initiative parlementaire sur la persécution des chrétiens se précise

Nous avons précédemment évoqué (cf. « Une initiative irlandaise », Christianophobie hebdo n° 42, 26 octobre, p. 3) la démarche que l’Oireachtas, le Parlement irlandais, entendait mener, à la suggestion de l’ONG irlandaise Church in Chains, auprès d’ambassadeurs de pays où se manifeste une persécution sévère des chrétiens. Une récente information indique que cette démarche se précise.

En Irlande, la commission mixte des affaires étrangères et du commerce de l’Oireachtas a prévu d’inviter le 16 décembre les ambassadeurs de Chine, d’Égypte, d’Inde, d’Iran, du Nigéria et du Pakistan, à une réunion au cours de laquelle ils seront interrogés sur la persécution des chrétiens dans leurs pays. Le chargé d’affaires du Pakistan (le diplomate de plus haut rang, l’ambassadeur étant rentré dans son pays) devrait répondre aux questions suivantes qui ont été suggérées à la commission mixte de l’Oireachtas dans le document d’information préparé par Church in Chains.

1. Quelles mesures – s’il en existe – le gouvernement [pakistanais] entend prendre pour régler l’enjeu majeur et qui dure depuis longtemps, du mésusage des lois sur le blasphème qui a provoqué des conséquences désastreuses pour des milliers de citoyens innocents ?

2. Que compte faire le gouvernement pour garantir que l’appel d’Asia Bibi auprès de la Cour suprême soit entendu sans délai ?

3. Quand le gouvernement appliquera-t-il la décision de la Cour suprême de 2014 demandant qu’on accorde à tous les lieux de culte une protection appropriée, sachant que les responsables chrétiens ont stigmatisé l’inaction gouvernementale comme étant un des facteurs qui ont contribué à la mort de chrétiens à la suite des attentats récents contre des églises ?

Source : Church un Chains, 20 novembre – CH pour la traduction.