Kenya : L’œcuménisme du sang…

Que nos regards ne se détournent pas de l’Afrique où des chrétiens sont massacrés par des islamistes.
Après avoir évoqué le Ghana en première page de cette livraison de Christianophobie hebdo, voici une nouvelle tragédie qui vient de se dérouler au Kenya, pays pourtant majoritairement chrétien, mais sans cesse victime d’incursions des Al-Shabaab de Somalie.

Il n’y a pas que Boko Haram comme groupe islamiste tueur de chrétiens en Afrique.

Ce nouveau massacre a touché des protestants et des catholiques. C’est l’œcuménisme du sang, encore et toujours…

International Christian Concern (ICC) a appris que le 17 août dernier, des militants d’Al-Shabaab ont perpétré une nouvelle attaque dans le comté de Lamu au Kenya, qui a coûté la vie à quatre chrétiens.
Cette attaque survient tout juste un mois après une autre attaque dans les environs du village de Jima où sept chrétiens furent tués.

Tard dans la nuit du 17 août, des militants d’Al-Shabaab ont pénétré dans le village de Witu et tué les quatre hommes : trois ont été frappés à mort avec des machettes et un autre a été brûlé dans sa maison.

Les quatre hommes qui ont été tués sont : Stephen Hizano Ponda, Charo Karisa Ngoa, Naphtali Katana Kadenge et Joseph Gasena Ngoa […]

Le Pasteur Henry Divayo de l’African Inland Church (AIC) de Witu, où des centaines de familles de Jima se sont réfugiées, a déclaré :
« Un des hommes tués à Maleli, Naphtali Katana Kadenge, était le fils d’une famille réfugiée dans le camp et il était collégien. Pendant ses vacances, il avait décidé de retourner à son village de Maleli pour repousser les animaux sauvages qui se nourrissait sur les cultures de la ferme [familiale]. On l’avait averti d’être prudent, mais quand les Al-Shabaab ont pris d’assaut sa maison, ils l’ont découvert et tué ».

Le Père Cyprian Taah, de l’église catholique de Witu, a rapporté à ICC :
« Un de nos catéchistes, Stephen Nyati, a perdu son fils dans cette attaque et notre communauté est attristée de cette nouvelle : elle condamne fermement cet acte. Son fils était retourné aux champs de la famille pour voir l’état des cultures : les militants d’Al-Shabaab l’ont sorti de la maison et l’ont massacré. »

International Christian Concern, 21 août – © CH pour la traduction.