Lahore : un attentat antichrétien délibéré

Le Père dominicain James Channan est directeur général du Peace Center de Lahore. Il était dans cette ville, le dimanche de Pâques, et a confié à AsiaNews ses réflexions sur l’abominable attentat terroriste ciblé contre les chrétiens, qui a été commis ce jour là.
En voici de larges extraits.

C’était le dimanche de Pâques, 27 mars 2016. Dans tout le Pakistan, la communauté chrétienne célébrait la grande fête. Il y avait une grande ambiance de jubilation […]. Des assemblées étaient si importantes que beaucoup de chrétiens étaient hors des églises pour célébrer la Vigile pascale et les messes dominicales. […]

Comme prêtre, […] j’ai célébré 3 messes le dimanche de Pâques. J’étais bouleversé par le grand nombre de catholiques rassemblés dans les églises où je célébrais les messes. Il y avait une grande ambiance de joie, de paix et de renouvellement de la satisfaction spirituelle. Quand je suis rentré à la maison des Dominicains, j’ai dit aux frères combien c’était magnifique que toutes les cérémonies et activités de la Semaine sainte et des célébrations de Pâques se soient déroulées en paix dans tout le Pakistan […]. Nous en rendions grâce à Dieu.

Une heure plus tard, autour de 16 h 45, les chaînes d’information lançaient la nouvelle qu’il y avait eu une très importante explosion à Lahore et qu’un militant s’était fait exploser au parc public Gulshan-e-Iqbal de la ville. […]Ce fut comme un coup de foudre dans un ciel bleu. J’étais effrayé et très choqué qu’une telle attaque violente se soit produite en plein cœur de Lahore et dans un parc public où les gens se rendent avec leurs familles, et de nombreux enfants, pour se distraire […]. Ce parc est très populaire et couvre 30 ha.

Comme c’était le dimanche de Pâques, des familles chrétiennes, hommes, femmes et enfants, étaient venues en foule sur ce site pour se distraire.

C’est un usage habituel à Lahore que, lors des fêtes, comme Noël ou Pâques, les chrétiens y viennent avec leurs familles. Les musulmans aussi y viennent en famille lors de différentes fêtes, pour les congés et les dimanches. Et donc, en ce jour, 27 mars, Gulshan-e-Iqbal était rempli de familles.

D’un côté, il y avait la joie, des réunions familiales et des moments heureux, alors que, de l’autre, des militants malveillants mettaient la dernière main à leur plan terroriste diabolique. Ils avaient certainement pensé que ces moments heureux constitueraient le meilleur moment pour frapper, pour tuer des hommes, des femmes et des enfants innocents[…].

Ces militants ont délibérément choisi le dimanche de Pâques pour causer le maximum de dégâts aux chrétiens, ainsi qu’aux musulmans […] Ils ont appelé cela la « bombe de Pâques » […].

Cet attentat a causé la mort de 74 personnes, hommes, femmes et enfants. Il en a blessé plus de 350. Certains sont dans un état critique, d’autres paralysés ou blessés. Parmi les victimes de cet attentat barbare, on compte des chrétiens et des musulmans. Apparemment, les chrétiens étaient la cible principale de ces militants […]. Cette affaire de Lahore pose bien des questions. Pourquoi les chrétiens sont-ils persécutés ? Pourquoi les chrétiens vulnérables et désarmés sont-ils ciblés ? Je crois que nous aurons des réponses dans les années qui viennent. En attendant, tout ce que nous savons, c’est que la persécution fait partie de notre histoire comme chrétiens. Cela nous console et nous permet de demeurer très fermes dans la foi, comme un roc […]

Beaucoup de musulmans du Pakistan nous ont consolés. Ils ont partagé notre deuil et prié pour nous […]

Dans notre pays, le combat continue entre le bien et le mal, la lumière et les ténèbres, le vrai et le faux, l’amour est la haine, la paix et la violence, la justice et l’injustice, l’accueil et le rejet. Je continue à croire qu’un jour l’amour, la paix, la réconciliation et l’accueil l’emporteront. Pour y arriver, nous avons besoins de vos prières et d’un soutien spirituel et moral. Avec votre soutien, nous l’emporterons. Un jour…

Source : AsiaNews – CH pour la traduction.