Le conflit irano-saoudien et le sort des chrétiens au Liban

In Defense of Christians (IDC) est une ONG dont le siège est à Wa-shington et qui a pour vocation, comme l’indique son intitulé, de défendre les chrétiens dans le monde. Une nouvelle aggravation des tensions entre l’Arabie Saoudite et l’Iran, qui semblent aussi se focaliser sur le Liban, a poussé IDC à mettre en garde la communauté internationale sur les risques de cette situation nouvelle et volatile pour les chrétiens du Liban et de toute la région.

L’Arabie Saoudite semble être impatiente de lancer une nouvelle guerre par procuration au Moyen-Orient contre l’Iran – une guerre qui mettra en péril des millions de chrétiens, et d’autres, qui vivent au Liban.

Une guerre au Liban créerait une autre crise de réfugiés au Moyen-Orient. Elle insufflerait aussi une nouvelle vie aux organisations terroristes, ce qui menacerait non seulement les chrétiens de la région mais aussi les États-Unis et leurs alliés.

« L’Arabie Saoudite et l’Iran considèrent le Moyen-Orient comme leur échiquier » a déclaré Philippe Nassif [directeur exécutif d’IDC]. « L’Arabie Saoudite et l’Iran sont en guerre depuis des années, et les chrétiens se retrouvent souvent pris entre eux. »

Le Liban est un des derniers bastions du christianisme et du pluralisme au Moyen-Orient […].

« IDC défend les minorités vulnérables du Moyen-Orient », a ajouté Nassif. « Au Liban, tous les groupes de la population – sunnites, shiites, chrétiens, druzes – constituent des minorités » […].

IDC demande instamment au gouvernement Trump, aux Nations unies et aux alliés de l’Amérique – en particulier l’Allemagne, la France et le Royaume-Uni – de négocier une paix permanente au Liban, ce qui passe par l’application des Résolutions 1701 et 1559 qui stipulent le désarmement de toutes les milices […].

Pour conclure, IDC demande in-stam-ment aux États-Unis et à ses alliés d’œuvrer à la création d’un gouvernement intérimaire stable et politiquement neutre au Liban.

IDC, 7 novembre – © CH pour la traduction.