Le Conseil de l’Europe contre le laïcisme

Lentement, mais sûrement, la chape de plomb qui pèse sur les actes de haine ou de mépris antichrétiens se fissure.

Notre hebdomadaire ayant été fondé pour cela, nous ne pouvons que nous en réjouir.

Le dernier événement majeur de cette progressive prise de conscience concerne une résolution de l’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, inti­tulée : « Combattre l’intolérance et la discrimination en Europe, notamment lorsqu’elles visent des chrétiens » (résolution 2036).

La version provisoire commence par ces mots : « L’intolérance et la discrimination fondées sur la religion ou la conviction touchent des groupes religieux minoritaires en Europe, mais aussi des personnes faisant partie des groupes religieux majoritaires. De nombreux actes d’hostilité, de violence et de vandalisme contre des chrétiens et leurs lieux de culte ont été recensés ces dernières années, mais ils sont souvent insuffisamment pris en considération par les autorités nationales. L’expression de la foi est parfois limitée de manière injustifiée par des lois et politiques nationales qui ne permettent pas de faire une place aux convictions et pratiques religieuses. »

Est-ce enfin le “début de la fin” pour le laïcisme et pour l’indifférence devant les actes de haine antichrétienne ?

Je l’espère vivement. Mais cela n’arrivera que si, là comme ailleurs, “nous ne lâchons rien” !

 

Guillaume de Thieulloy