Le Parlement écossais saisi de la situation des chrétiens pakistanais

Deux associations de soutien aux chrétiens persécutés, l’une anglaise et l’autre écossaise, interpellent le Parlement écossais sur la situation de la minorité chrétienne au Pakistan.

Les chrétiens appellent les parlementaires écossais à s’engager dans un dialogue avec le gouvernement du Pakistan en vue d’améliorer l’état actuel des droits humains dans minorités qui y vivent. À la suite de l’attentat terroriste à la bombe dans le parc de Gulshan, le dimanche de Pâques, de la double attaque suicide à la bombe menée par des Talibans en mars dernier à Youhanabad, et des dévastations causées par une attaque similaire contre une église de Peshawar, ils exigent que le Parlement écossais se saisisse de ce problème. La British Pakistanani Christian Association (BPCA) en collaboration avec le Scottish Asian Christian Fellowship [ont organisé] une protestation, samedi 9 avril […], devant le Parlement écossais à Édimbourg.

Wilson Chawdhry, président de la BPCA, a déclaré : « Les chrétiens pakistanais sont au cœur d’un génocide, mais leur situation critique est ignorée des nations occidentales, la plupart d’entre elles pensent qu’ils sont victimes d’une grave discrimination, mais qu’ils ne sont pas persécutés. […] 700 jeunes filles chrétiennes sont enlevées, violées et contraintes à des mariages musulmans chaque année. 15 % des allégations de blasphème sont portées contre des chrétiens, alors qu’ils ne constituent que 1,6 % de la population. 86 % des chrétiens ont des emplois de domestiques, de nettoyeurs d’égouts […] ou de travailleurs forcés ce qui n’est rien d’autre qu’une forme moderne d’esclavage […]. Des millions de chrétiens sont liés à des travaux forcés, alors même que ces derniers sont illégaux depuis 1992. »

Source: BPCA – CH pour la traduction