Le témoignage d’un chrétien emprisonné pour sa foi en Corée du Nord

Le 9 mai dernier, le président Trump annonçait l’arrivée aux États-Unis de trois missionnaires chrétiens étasuniens mais d’origine coréen­ne, à bord de l’avion qui ramenait aux États-Unis Mike Pompeo, le nouveau secrétaire d’État, après ses entretiens à haut niveau à Pyongyang : Kim Hak Song, Kim Dong Chul et Tony

Vous devez vous connecter ou vous abonner pour avoir accès à ce contenu.

Laisser un commentaire