Les Assyriens mettent en garde contre les manœuvres kurdes

La Confédération assyrienne en Europe constitue l’interface, en Union Européenne, des fédérations assyriennes de Belgique, d’Allemagne, de
Suède et du Royaume­Uni. Elle vient de diffuser un communiqué d’une grande fermeté sur les graves incidents provoqués par les milices kurdes à
Kameshli (Syrie), et qui ont coûté la vie à de nombreux Assyriens chré­
tiens (cf. Christianophobie Hebdo, n° 53).

La Confédération assyrienne en Europe condamne avec la plus grande vigueur l’attaque menée par les Unités de protection du peuple (YPG [Yekîneyên Parastina Gel]) contre les Forces de protection de Gozarto (GPF), qui s’est déroulé le matin du mardi 12 janvier aux environs de al-Wusta à Kameshli, Syrie.

À la suite des attaques terroristes qui ont ciblé des restaurants assyriens à Kameshli le 30 décembre, et qui ont coûté la vie à 14 Assyriens et en ont blessé des dizaines d’autres, la nécessité pour les forces de sécurité assyrien¬nes de veiller à la sécurité des quartiers assyriens est devenue encore plus évidente.

La décision prise par les Sootoro/GPF d’accroître la sécurité dans le quartier de Wusta où les Assyriens constituent une majorité écrasante, et où ces attaques terroristes ont eu lieu, a toutefois été reçue avec suspicion et tracasserie par les YPG.

Quand les Assyriens se sont opposés à la tentative des YPG de démanteler de force le poste de contrôle érigé à Wusta, cette suspicion s’est transformée en violence.
Les YPG ont tendu une embuscade aux GPF vers 1 heure du matin, avec pour résultat l’assassinat de Gabriel Dawood et des mutilations pour Gabriel Barsom. Les GPF n’eurent pas d’autre alternative que de répliquer en se défendant.

La volonté du PYD [Partiya Yekîtiya Demokrat, Parti de l’union démocratique kurde] de prendre le contrôle total des questions de sécurité et administratives de Gozarto [nom syriaque de la ville d’Hassaké] s’oppose de manière patente à leurs propres principes.

Si le but de l’autonomie est de permettre aux communautés de gérer leurs propres affaires de manière participative, libres de tout contrôle centralisé, pourquoi cette auto¬no¬mie s’impose par la force à tous ceux qui ne s’y soumettent pas ?

Les Assyriens ont les mêmes droits que les Kurdes à Gozarto à diriger leur propre destin et à se protéger dans le chaos ambiant.

Nous incitons le PYD et les YPG à arrêter leurs tracasseries, leur intimidation et de tuer des Assyriens qui entendent gérer la protection et les affaires de leurs communautés assiégées, et à adopter une approche démocratique et diplomatique dans leurs relations avec les Assyriens, et qui soit en phase avec les prétendus principes qui les ont aidés à obtenir un soutien international.

Nous incitons les […] soutiens internationaux du PYD et des YPG à se faire l’écho de cet appel et de ne pas permettre que la présence de l’islamisme dans la région les empêche d’examiner minutieusement les actions et les protagonistes qu’ils soutiennent dans le combat contre lui.

Source : Assyrian International News Agency – CH pour la traduction.