Les Salésiens appellent à la prière pour un prêtre enlevé au Yémen

Pendant la Semaine sainte, et en particulier ce Jeudi saint lors de la Messe In Cena Domini, la famille salésienne appelle ses membres et les fidèles à prier pour les quatre religieuses massacrées au Yémen et pour la libération du Père Tom Uzhunnalil, prêtre indien enlevé par des extrémistes.

C’est la teneur du message vidéo mis en ligne aujourd’hui [21 mars] par le recteur majeur sur le site Internet des Salésiens.

AsiaNews a reçu ce message du recteur et le partage avec ses lecteurs, afin que nous concentrions notre attention sur la petite communauté catholique du Yémen.

Depuis le 4 mars, le Père Uzhunnalil est entre les mains d’un groupe djihadiste lié, selon toute vraisemblance, au groupe État Islamique (EI) qui a massacré quatre religieuses de Mère Teresa et douze autres personnes à Aden, au sud du Yémen.

Jusqu’à présent, on ne sait rien du sort de ce prêtre de 56 ans né à Pala (Kottayam, Kerala) dans une famille profondément catholique.

Son oncle Matthieu, décédé l’année dernière, était aussi un Salésien et a fondé la mission au Yémen. Le Père Tom était dans ce pays depuis quatre ans.

En ce moment, des rumeurs sans fondement circulent en Inde sur le projet des ravisseurs de torturer, de tuer et de crucifier le prêtre à la date du 25 mars pour coïncider avec le Vendredi saint qui commémore la Passion et la mort du Christ.

Rien n’indique que la chose soit vraie mais elle alimente les craintes sur le sort du Salésien.

De leur côté, ses confrères et la famille salésienne y ont répondu en appelant à « un intense temps de prière dans la soirée du Jeudi saint quand nous nous unirons à la douleur et à la solitude de Jésus à Gethsémani ».

Source : AsiaNews – CH pour la traduction.